Forum du club de l'US Saint Léonard de Noblat
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cozes - Royan (résumé ..... pour ceux qui ne l on pas lu...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adducteurkisiffle

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 42
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Cozes - Royan (résumé ..... pour ceux qui ne l on pas lu...)   18/09/08

Je met une copie du résumé de Cozes- Royan qui a du faire un peu le tour des forums mais qui est il faut le dire est vraiment exceptionnel !! lol Surprised

AS COZES 2 ROYAN VAUX SOUS LA MER 0
Temps beau avec passages nuageux. Excellent arbitrage.Terrain bon. Lice à zéro. 22 partants.


L'avant-match.
-J'avais pris mon parapluie des fois que. On n'est jamais trop prudent. Mais là non, finalement je l'ai laissé dans la voiture.
-Un tivoli tendu de vert et blanc (c'est souvent vert et blanc les tivolis, je sais pas pourquoi, je lance le débat) accueille désormais un prestigieux Espace Partenaires. Il se dit qu'il y aurait bientôt du champagne, des corbeilles de fruits et des hotesses ukrainiennes: on sent que le club se structure à tous les niveaux.
-Le club s'est visiblement également doté d'une sonorisation de grande qualité avec un son dolby façon Allemagne de l'Est des années 50. Finalement il ne reste plus qu'à trouver le bon réglage. Du coup au début il y eu une minute de silence mais on n'a pas su vraiment pour qui. Sans doute pour un ami du club qu'il faut sincèrement saluer. Ou alors pour Philippe Mexès, ancien international français disparu lui aussi tragiquement entre l'Autriche et le Stade de France en début de semaine.

-Dès l'échauffement l'entraineur adjoint Martial Mikelbrencis se précipite vers le gardien royannais pour se prosterner devant lui en criant « C'est Mandanda! C'est Mandanda! Staive, je suis ton fan, un autographe steuplait! » Plus tard heureusement, Papa comprendra son erreur en voyant le portier adverse effectuer une sortie aérienne. Ben oui, Mandanda, lui, on sait très bien qu'il sort jamais.

Royan est en bleu, Cozes dans une sorte de beige mordoré. Curieusement les Cozillons disent qu'ils sont en jaune. Peut-être pour troubler l'adversaire, parce que là franchement c'est beige.

Ce derby s'annonce électrique et une nuée de stadiers armés jusqu'aux dents ceinturent le terrain. On les reconnaît à leur chasuble jaune fluo. (Là d'accord, c'est jaune). Respectons les hommes en jaune.

Déjà une échauffourrée éclate dans les tribunes, et l'on craint un affrontement entre les ultras des deux camps. Renseignement pris, il s'avère que c'est juste René qui retrouvait plus son ticket de bourriche. Heureusement c'est Tata Denise qui l'avait rangé dans son sac, sous le tube de vérapamil. Plus de peur que de mal donc.

Le match commence...
voilà voilà voila...

tout ça tout ça...

Au bout d'un certain nombre de minutes, Lejeune déboule côté gauche, dans une chevauchée puissante et racée. Il sollicite le une-deux mais il est déséquilibré (pas mentalement, c'est juste qu'il chute quoi). Résultat: pas de deux. L'arbitre ne fait ni une ni deux: Pénalty!

David Romo s'avance. On sait bien qu'il met le ballon où il veut. Après une profonde réflexion, il mesure tous les dangers de mener trop vite au score dans un tel match. Ainsi il décide subtilement de trop croiser son tir, afin de garder ses coéquipiers sous pression. Le ballon file à côté, exactement comme il le voulait! Le public reste bouche bée devant tant de finesse stratégique. One David Romo, there's only one David Romo.

Après ce moment paroxystique de tension, les 22 acteurs décrètent une sieste d'une vingtaine de minutes.Dans son sommeil, Leciomir se retourne, et frappe juste au dessus.
Matt Lejeune, qui a l'air du genre obstiné, recommence un déboulé côté gauche et finit encore le nez dans la luzerne. Penalty ? L'arbitre cette fois ne siffle pas et un dialogue approximatif s'ensuit:
-T'as dl'a merde dans les yeux ou quoi?
-Parle à ma main!
-Y a pas péno là??
-FBI, fausse bonne idée. Et pis tiens, carton jaune aussi. Et oublie-moi hin hin»

L'ouverture du score intervient finalement sur une action d'école. Côté droit, Romo lance Bagnon qui file vers la ligne de but et centre au cordeau en retrait. Pitcho ouvre le pied , se déboite une hanche et trouve le petit filet intérieur. Popopo Mazel Tov!

Le coach cozillon est perplexe: au tableau noir normalement l'action prévue devait se terminer par une bicyclette de Leciomir. Cependant Pitcho a dézoné et Laurent Lachassagne conclut que ce dépassement de fonction est fort louable. Bref 1-0.

Un coup franc aux trente cinq mètres s'ensuit. Teddy Bertin pose le ballon. Un silence plane sur le stade, les oiseaux se cachent pour mourir, tous les animaux se tapissent dans la forêt. Pan! Le gardien bloque. Mi-temps.

A la reprise, les 22 acteurs décrètent une nouveau petit roupillon.
Le réveil est sonné par un coup franc excentré du 10 royannais. Bosse claque le ballon au dessus dans une imitation convaincante de Jérémy Jannot.

A l'approche du dernier quart dheure, Romo s'échappe côté gauche et centre dans la surface. Le grand 4 bleu s'arrache pour devancer son gardien et réalise un sublime contôle américain. Auto-goal, 2-0 pour Cozes.

Perron reste à terre, sans doute victime d'un trauma testiculaire à tendance hyperalgique. Teddy Bertin effectue le geste qui sauve, le « tape-le-cul-par-terre-ça-finira-bien-par-redescendre (ou pas )», qu'il maîtrise à la perfection depuis un Strasbourg-Montceau-les-Mines de l'hiver 71 où en plus les risques d'engourdissement des attributs de la victime étaient aggravés par les chutes de neige.

Le coach effectue quelques changements. Romo notamment est ravi de pouvoir sortir, il enlace son entraineur et le couvre de remerciements « Pile au moment où j'étais éreinté par mon dur labeur de milieu tournant, tu as lu dans mes pensées et su devancer mon désir le plus secret. Je t'aime coach ! Du fond du coeur merci!». Une sublime harmonie qui fait plaisir à voir!

Mais sur le terrain la tension monte un peu et les accrochages surviennent.

80ème minute: Teddy Bertin dans sa grande sagesse appelle au calme Matt lejeune: « On gagne 2-0, putain ça sert à rien de s'énerver et de prendre des cartons! »
81ème minute: carton jaune pour Teddy Bertin.
82ème: Pitcho rerentre sur le terrain. Il a dû oublier quelque chose.
83ème: Romo rerentre, des fois qu'y aurait encore un péno sur la fin.
85ème: le grand 4 bleu, sans doute supporter du PsG, croit reconnaître Edouard Cissé: il se saisit d'une tronçonneuse et se précipite pour le découper. Nono Mikelbrencis a juste le temps de sauver sa jambe. Rouge direct pour le royannais, déjà auteur de l'autogoal. Good game!.

Le match est plié. En regardant les têtes de Vaux, on voit bien qu'ils n'y croient plus.

Le capitaine royannais remercie la foule. Il envoie mille baisers à la tribune et quelques gestes avec les deux bras, célébrant ainsi l'amitié profonde entre les peuples.
La rencontre se finit ainsi dans l'amour et l'émotion.
Bravo! Allez Cozes!

lol! lol! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cozes - Royan (résumé ..... pour ceux qui ne l on pas lu...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Warhammer V7, petit résumé pour ceux qui n'y jouent plus.
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» Personnages proposés pour ceux qui manquent d'idées !
» Pour ceux qui n'aiment pas le design du forum...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'USSL Football :: Tout le foot-
Sauter vers: